Avec du retard, il arrive enfin mon billet sur la fête du club de kempo !
Un art martial japonais qui allie des techniques de karaté, de judo et d’aïkido entre autre, le tout dans une excellente ambiance pleine de bienveillance et d’écoute sous l’égide du sensei.
Pour le plaisir des yeux, entrainements aux techniques, les katas, et des combats.
La tenue du combat, en plus du kimono comporte bien évidement des protections, traditionnelles, impressionnantes, et c’est déjà du sport que de les porter : casque, bogu et gants !
Le rythme est rapide, les cris rythment les coups.

C’est aussi l’occasion d’étrenner en reportage sportif mon nouveau boitier Fujifilm XT2 avec des objectifs Fuji et mes vieux Olympus datant de l’ère de l’argentique.
Un pur bonheur, un pur régal, l’aide à la mise au point fait des merveilles ! Le boitier en full manuel ou avec mise au point autofocus avec l’objectif Fuji est très performant et malgré la rapidité des déplacements, le résultat est à la hauteur de mes attentes. Rien à envié à mon Canon 5D III, même plus de plaisir à manier ce petit bijoux de Fujifilm XT2.

Après cette petite aparté à propos de mon matériel, j’en reviens à l’essentiel de ce billet, le kempo.
Un cours commun avec des combats, une ambiance chaleureuse, une belle façon de clore l’année d’entrainement.

Un autre cours, plus technique, de self-défense aura lieu le lendemain.
Ce weekend de reportage sportif sur le kempo sera l’occasion de photographier les membres du club, le sensei et des kempoka d’autres club, notamment de Lyon.

 

Pour voir d’autres photos sur le kempo et comparer avec celles prises en 2017 au Canon 5D III je vous invite à lire ce billet sur mon autre site.

Si vous voulez en savoir plus sur le kempo et le club de Kempo de La Terrasse, voici leur site : http://anktk.ufnk.fr

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :