Toutes mes photographies sont en vente sous la forme de tirage original d’art photographique.
Les tirages sont signés et numérotés dans la limite maximum de 30 exemplaires par photographie, tout support et format confondu. Certaines séries sont limitées à un nombre inférieur de tirages. Par exemple les photographies issues de « Ancre-moi » sont limitées à 15 tirages originaux par photographie.
cf. article 98 A de l’Annexe 3 du Code Général des Impôts.
Les photographies sont prises par l’artiste et les tirages sont réalisés soit par l’artiste lui-même soit par un tireur, sous le contrôle de l’artiste.

Pour commander :
Contacter moi via le formulaire de contact de mon site artdesnues.fr en mentionnant avec une grande précision :
– vos coordonnées : nom, adresse, code postal, ville, pays, e-mail et numéro de téléphone.
– Si vous êtes une entreprise ou une société merci d’indiquer votre SIRET et numéro de TVA.
– Les références de la ou des photographies choisies. Elles apparaissent en cliquant sur les images.
– Le format et la finition souhaités. Je vous confirmerez le format en fonction du ratio de format de la photographie. Je reste à votre disposition pour vous conseillé et vous guider dans votre choix.
L’auteure se réserve le droit d’imposer un type de papier et de tirage afin de garantir et de préserver la qualité de l’oeuvre et son libre-arbitre d’artiste.

Après accord un devis vous sera adressé que vous devrez retourner après signature et mention « Bon pour accord », accompagné d’un acompte de 30% du montant total de la commande (en Euros, par virement bancaire, chèque ou PayPal).

L’auteure s’engage dès réception du devis signé et de l’acompte à effectuer le/les tirage(s) dans les meilleurs délais.
La facture vous sera envoyé rapidement, le paiement étant à réception de la facture.
Dès réception de la totalité du paiement votre commande vous sera expédiée (elle peut aussi être cherchée par vos soins à l’adresse du photographe) et après validation du tirage auprès du tireur et les finitions effectuées.
Le délai d’expédition peut varier en fonction du tirage et des finitions choisies.
Les frais d’expéditions sont à la charge de l’acheteur et seront spécifiés dans le devis.
Le délai de livraison après prise en charge par l’entreprise de livraison dépendent du livreur et ne peuvent être garantis par le photographe.

Un certificat est fournit avec l’oeuvre. Ce certificat, délivré par l’auteure, comporte une description de l’oeuvre, ses références, son rang sur le tirage maximum défini par l’auteure pour cette photographie, n° de certificat et signature de l’auteure.

Acheter une oeuvre d’art c’est faire un geste de mécénat et d’encouragement pour les auteurs et la création artistique.

Que vous soyez un collectionneur, un particulier, une entreprise, une association, une institution…, tout le monde peut acheter une oeuvre d’art et éventuellement bénéficier d’avantages fiscaux.

– Vous êtes un particulier :
L’achat peut être un coup de coeur ou la volonté d’embellir votre intérieur. Peut-être est-ce aussi le début d’une collection d’art. Pour mettre en valeur votre acquisition, je vous conseille quant au choix du support, du format et de la finition.
Offrir de l’art est un cadeau de choix, singulier, original, c’est un cadeau d’exception.

– Vous êtes une entreprise :
Bien plus qu’un simple investissement, l’exposition d’oeuvres d’art au sein de votre société vous positionne en tant que soutien à la création et aux artistes. Cela sert votre communication, affirmant le positionnement culturel et les valeurs de mécénat de votre entreprise.
L’exposition d’oeuvres d’art permet de valoriser l’image de votre société auprès de vos clients, vos partenaires, vos collaborateurs… à travers la décoration originale de vos locaux tels que hall d’accueil, salle de réunion, show-room, salle d’attente, salle de restaurant, chambre d’hôtel, environnement de travail…
Créer une ambiance artistique grâce à l’exposition d’oeuvres d’art et du travail d’artistes sera le petit « plus » de vos évènements (inauguration, séminaire, événement marquant de la vie de votre entreprise…)

Avantages fiscaux :
Afin de favoriser la création contemporaine, la loi encourage les entreprises à l’achat d’œuvres d’art d’artistes vivants.

Réduction d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur les sociétés :
Cf. article 238 bis du CGI :
« 1. Ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 60 % de leur montant les versements, pris dans la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires, effectués par les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés au profit :
a) D’œuvres ou d’organismes d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l’environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises, notamment quand ces versements sont faits au bénéfice d’une fondation universitaire, d’une fondation partenariale mentionnées respectivement aux articles L. 719-12 et L. 719-13 du code de l’éducation ou d’une fondation d’entreprise, même si cette dernière porte le nom de l’entreprise fondatrice. Ces dispositions s’appliquent même si le nom de l’entreprise versante est associé aux opérations réalisées par ces organismes ; « 

Déduction du résultat de l’exercice :
Cf. article 238 bis AB du CGI :
« Les entreprises qui achètent, à compter du 1er janvier 2002, des œuvres originales d’artistes vivants et les inscrivent à un compte d’actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d’acquisition.
La déduction ainsi effectuée au titre de chaque exercice ne peut excéder la limite mentionnée au premier alinéa du 1 de l’article 238 bis, minorée du total des versements mentionnés au même article.
Pour bénéficier de la déduction prévue au premier alinéa, l’entreprise doit exposer dans un lieu accessible au public ou aux salariés, à l’exception de leurs bureaux, le bien qu’elle a acquis pour la période correspondant à l’exercice d’acquisition et aux quatre années suivantes. »

%d blogueurs aiment cette page :